vendredi 19 juin 2015

Projet: pull de plage/serpillière

De retour ! Après deux mois d'absence ! Absence due en partie à ce foutu pull menthe que j'ai tant bien que mal fini et dont les emmanchures me gonflaient tellement que j'ai dû faire un break avec ce modèle trouvé sur Ravelry.

Alors comme -évidemment- je ne peux pas suivre un patron à la lettre, et que je voulais continuer à utiliser des laines Drops <3 you 5, j'ai décidé de suivre le patron littéralement exception faite de la jauge. J'ai donc utilisé des aiguilles 6 sur cette laine en 5 pour obtenir un effet lâche. En tricotant un échantillon pour voir ce que cela donnait j'étais assez inquiète, les mailles étant vraiment lâche. Mais dans un ouvrage structuré cela tient en fait très bien la route.

C'était aussi l'occasion de tester cette méthode que je connaissais pas mais qui permet de tricoter les emmanchures d'un seul tenant, en démarrant par le haut de l'ouvrage (ce que je n'avais jamais fait non plus, je suis plus une fille bottom-up que top-down si tu vois ce que je veux dire).

Une photo publiée par Julie (@juglia) le

Pour les couleurs je me suis inspirée de ce petit haut vu sur Drew Barrymore dans une daube. J'avais aussi commandé une pelote de bleu mais en fait je préférais juste la combinaison rouge brique, crème et menthe. Mon père m'a fait délicatement remarquer que cela donnait un motif un peu serpillière. Certes. En tout cas moi je le vois très bien comme un pull à enfiler sur un maillot et un short en jean après une journée épanouissante passée à la plage. Faute de plage (et faute d'argent et de jours de congés suffisants), au moins j'ai le pull.

Une photo publiée par Julie (@juglia) le


J'ai trouvé ce modèle plus que simple à faire, les grosses mailles font que cet ouvrage se tricote en une dizaine de jours (avec du travail au milieu). C'est extrêmement satisfaisant, et comme les emmanchures me saoulent, là, je ne rencontre pas ce problème. Le seul petit inconvénient est qu'à un moment, pour déterminer la fin de l'emmanchure, il faut mesurer le "armhole" et je ne comprends pas ce que l'auteur entend par là. Mais en utilisant mon cerveau et mon libre-arbitre, il a été assez simple de déterminer quelle largeur je voulais pour l'emmanchure. J'ai aussi fait toutes les étapes facultatives, à savoir la consolidation du col V et les bordures en point mousse.



Du coup, j'ai teeeeeeellement aimé ce patron que j'ai décidé d'en faire 2 de plus, deux marinières. Une pour ma coloc en bleu marine rayures blanches et une pour moi, traditionnelle,  blanche et rayures bleu marine. J'ai déjà terminé celui de ma coloc !

Une photo publiée par Julie (@juglia) le

Pour info, le pull menthe est fini :
Une photo publiée par Julie (@juglia) le